TALK : Shanna

HolĂ  tout le monde đŸ˜Š,

On se retrouve pour une nouvelle session « Talk Â». Cette fois-ci, elle est consacrĂ©e Ă  ma soul sister Shanna, qui m’a gentiment posĂ© la question « Mais Fabi, pourquoi tu veux m’interviewer ? Â». 
Alors je vais y rĂ©pondre, j’aime cet Ă©change qu’il peut y avoir et je trouve que les femmes sont particuliĂšrement inspirantes et j’ai surtout envie de promouvoir tous les aspects possibles que font mon entourage. Alors oui on dĂ©bute par la facilitĂ© c’est-Ă -dire mon entourage le plus proche mais surtout ça vous permet de dĂ©couvrir les perles qui s’y cachent.

A prĂ©sent, je vous laisse dĂ©couvrir son univers. C’est parti !

Fiche d’identitĂ©:

Prénom: Shanna
Personnalité: Curieuse, créative, aventuriÚre.
Hobbies: Danse, photographie, musique, voyages, vidéo.

Hey hey Shanna. Je te remercie pour ta participation à ce talk. Il me tarde d’en savoir plus sur toi.
Shanna, qui es-tu?

OlĂ , je m’appelle Shanna j’ai 26 ans et je viens d’OrlĂ©ans. Petite ville trĂšs jolie et mignonne, j’adore ma ville d’origine mais j’ai ressenti le besoin de la quitter pour voir ce qu’il y avait plus loin. Du coup j’ai dĂ©mĂ©nagĂ© dans la banlieue parisienne, on peut dire que je suis une « presque-parisienne Â» ahah. C’est ce qu’il m’a surtout motivĂ© Ă  dĂ©mĂ©nager sur Paris c’est le cĂŽtĂ© artiste que Paris dĂ©tient, cette ville bouillonne. AprĂšs il y a le travail Ă©galement car l’art coĂ»te cher du coup un boulot est nĂ©cessaire.

CĂŽtĂ© personnalitĂ©, je suis trĂšs curieuse mais ce n’est pas de la curiositĂ© malsaine, plutĂŽt du style Ă  aimer Ă  apprendre et comprendre (bon parfois j’avoue ce n’est pas toujours bon). Je me trouve marrante, je me fais rire donc je pense que je suis marrante. AprĂšs je suis quelqu’un de trĂšs pĂ©tillante, dynamique dans le sens oĂč je ressens toujours le besoin de bouger, de faire quelque chose et ça a ressorti en moi un caractĂšre de rĂȘveuse qui m’aide Ă©normĂ©ment pour ma crĂ©ativitĂ© qui va ĂȘtre atypique. Je ne vais pas forcĂ©ment au bout de mes crĂ©ations et c’est en grande partie pour ça que j’ai dĂ©cidĂ© d’aller sur Paris pour pouvoir accĂ©der Ă  toutes les ressources possibles et aider Ă  dĂ©velopper ce cĂŽtĂ©-lĂ  de ma personnalitĂ©.

Aprùs une petite partie de moi est timide de temps en temps mais une fois à l’aise, cette facette s’envole.

Globalement, je suis quelqu’un qui aime la vie et qui veut lui donner quelque chose en y laissant une trace et si je m’en donne les moyens, j’y arriverai ! Puis je suis pas mal entourĂ©e et ça aide Ă©normĂ©ment.

Tu as de multiples hobbies dont deux qui sont trĂšs prĂ©sents dans ta vie : la danse et la photographie. Dis-nous en plus !

J’en ai plusieurs en rĂ©alitĂ©, dont une que tu as citĂ© qu’est la danse mais qui est en complĂ©mentaritĂ© avec la musique. Genre ces deux-lĂ  je ne peux pas les dissocier : j’adore tout autant danser, qu’écouter de la musique. Je ne fais pas de musique, ni d’instruments mĂȘme si j’avoue que ça ne me dĂ©plairait pas de faire des productions musicales mais vraiment pour moi la danse va avec la musique et la musique va avec la danse. Vraiment, je pense que ça ne m’est jamais arrivĂ© d’écouter de la musique sans faire quelques pas de danse. Pour moi, la musique amĂšne mon mouvement. Et ça depuis toute petite.

AprĂšs il y a trois-quatre ans, j’ai commencĂ© Ă  dĂ©velopper une passion pour la photographie.

J’ai eu la chance d’acquĂ©rir d’un trĂšs bel appareil photo et j’ai commencĂ© Ă  prendre un peu tout en photos. Alors oui, on peut le faire avec nos tĂ©lĂ©phones mais ce n’est pas la mĂȘme sensation qu’avec un appareil photo dans le sens oĂč tu peux zoomer/dĂ©-zoomer, cadrer et capter beaucoup plus de choses avec un appareil. Du coup, je me suis Ă©galement mise Ă  la vidĂ©o car je me suis vite rendue compte que j’aimais beaucoup filmer les mouvements des personnes, c’était un peu comme un challenge dans le sens oĂč avec les photos les personnes sont statiques alors que lorsque je filme quelqu’un j’essaie toujours de faire en sorte de suivre la personne, ce qu’il fait que je suis toujours en train de « danser Â» derriĂšre ma camĂ©ra en faite parce que je veux que les personnes qui vont regarder cette vidĂ©o puissent avoir ce sentiment « Aaaah ouais, j’ai envie de danser lĂ  Â». J’ai envie de partager au maximum ce moment-lĂ .

AprĂšs j’ai d’autres passions comme les voyages. Je n’en ai pas fait beaucoup mais j’aime ĂȘtre dans la prĂ©paration d’un voyage, me retrouver dans un aĂ©roport ou dans une gare avant de partir dĂ©couvrir une autre culture ! Je trouve que c’est une belle sensation. D’autant plus que les voyages permettent d’apprendre beaucoup de choses.

J’adore ton monde mais ça tu le sais dĂ©jĂ  et d’ailleurs nous nous sommes rencontrĂ©es par notre passion commune pour la danse. T’es l’une des nanas qui m’inspire pas mal Ă©galement surtout pour ton cĂŽtĂ© « libre Â». D’ailleurs Ă  quel point ça t’es important d’ĂȘtre libre ?

Sans libertĂ©, il n’y a pas de vie ! Genre je croque ma vie Ă  pleine dents, et c’est ça qui me permet d’ĂȘtre libre Ă  1000%. Et je pense que si demain on me retire ma libertĂ©, bah je n’aimerai pas la vie de la mĂȘme maniĂšre, du coup hors de question que quelqu’un dĂ©cide de se l’approprier. En vrai ma libertĂ© c’est comme un trĂšs bon pot Nutella et c’est comme si quelqu’un dĂ©cidait de me retirer ce pot de Nutella et de m’en donner de temps en temps
 et beh hors de question ahah.

Non mais rĂ©ellement, ce cĂŽtĂ© libre m’est trĂšs important surtout dans ce monde oĂč l’on sait que tout le monde n’a pas cette chance oĂč par exemple certaines femmes n’ont pas la chance d’avoir toutes les libertĂ©s. Du coup, ça m’est important d’ĂȘtre libre mais surtout d’ĂȘtre une femme libre.

À la vue de ton attrait pour la libertĂ©, tu voyages dĂšs que tu en as la possibilitĂ© ! As-tu eu un voyage coup de cƓur ? Et pourquoi ?  (Mes intuitions vont vers Nice et la Guadeloupe).

Alors oui, tu m’as demandĂ© un coup de cƓur voyage mais honnĂȘtement j’en ai eu deux. Hambourg et Nice.

Hambourg

Hambourg pour son architecture, ses rues, son espace et les rencontres que je me suis faites. En plus il faisait beau quand j’y suis allĂ©e et j’adore tout ce qui est nature et j’ai Ă©tĂ© comblĂ©e Ă  Hambourg.

Et Nice, c’est surtout pour sa luminositĂ© genre le soleil il passe nickel avec Nice ahah, ça se reflĂšte trĂšs bien sur les murs, puis les rencontres que j’ai faites ont jouĂ© Ă©galement.

Alors tu as eu la bonne intuition pour Nice mais pas pour la Guadeloupe eheh parce que tout simplement la Guadeloupe je ne peux pas la classer, c’est mon pays, c’est ma vie, c’est chez moi quoi. Puis il y a l’Amour de ma vie qui vit là-bas, ma mamie.

Aprùs s’il faut vraiment faire un choix entre mes deux pays/villes coup de cƓur, je dirais Nice.

As-tu une petite histoire Ă  nous partager ?

Quand je suis retournĂ©e sur OrlĂ©ans aprĂšs mes deux annĂ©es de danse, j’ai commencĂ© Ă  travailler et mon corps n’était pas forcĂ©ment habituĂ© Ă  tous les nouveaux mouvements que je faisais genre il Ă©tait plutĂŽt habituĂ© Ă  8 heures de danses et avec le travail j’ai commencĂ© Ă  avoir des douleurs insoutenables. Du coup, mon frĂšre m’a conseillĂ© un ostĂ©opathe.

PremiĂšre sĂ©ance faite : top, ostĂ©opathe hyper sympa et tout. Je suis pas du genre Ă  prendre rendez-vous chez le mĂ©decin, mais Ă©tant donnĂ© que la douleur persistait j’ai repris un deuxiĂšme rendez-vous. RĂ©ellement je ne remercierais jamais assez cette personne parce qu’en l’espace de deux sĂ©ances, il a rĂ©ussi Ă  voir des choses que moi-mĂȘme je n’arrive pas Ă  voir encore. Puis il a fait quelque chose envers moi qui m’a beaucoup touchĂ©, et je n’oublierai jamais : il m’a fait cadeau d’un espace de danse dans son cabinet. Il avait une partie dans son cabinet qu’il n’utilisait pas vraiment et il me l’a clairement confiĂ© en me donnant les clĂ©s de son cabinet. La seule chose qu’il m’a fixĂ© c’est un horaire Ă  respecter pour venir m’entraĂźner et de ne pas invitĂ© de personnes. Du coup pendant presque 1 an, aprĂšs le boulot, j’allais lĂ -bas et je m’entraĂźnais.

Bizarrement Ă  chaque fois que j’y allais, j’étais lĂ  « C’est sĂ»r, un jour il me demandera quelque chose Â». Et en fait, il ne m’a jamais rien demandĂ© mais quand je vous dis jamais c’est jamais. Il a juste toujours cru en moi et j’ai trouvĂ© ça rĂ©ellement touchant et cool. Quelqu’un qui me connaĂźt Ă  peine et qui a appris Ă  me connaĂźtre au cours des sĂ©ances, m’ai fait confiance et m’ai donnĂ© quelque chose m’a Ă©normĂ©ment aidĂ©. Ça m’a permis de m’entraĂźner dans les bonnes conditions parce que bon je m’entraĂźnais dans ma chambre mais je me prenais des murs, des portes mĂȘme si ça m’apprenait Ă  gĂ©rer mon espace c’était relou Ă  force ahah.

Ce n’est pas forcĂ©ment l’histoire qui m’a le plus marquĂ© dans ma vie mais c’est surtout que ça m’a permis de me montrer que dans ce monde oĂč il y a des fois des personnes mauvaises (sur lesquels je suis pas mal tombĂ©e), et bien il y a quand mĂȘme des personnes avec une belle Ăąme.
Et aussi, je me souviens qu’on s’était fixĂ© une date Ă  laquelle je devais lui rendre les clĂ©s et j’y suis allĂ©e, on a papotĂ© pendant presque 30 minutes (alors qu’il avait un rendez-vous juste aprĂšs), et il m’a dit « non mais les clĂ©s tu les gardes jusqu’à temps que tu partes d’OrlĂ©ans. Profites-en jusqu’à temps que tu en as l’opportunitĂ© Â». Du coup, j’ai gardĂ© les clĂ©s jusqu’au moment oĂč je suis partie d’OrlĂ©ans pour Paris.

Ça m’a permis de ne pas baisser les bras sur ma passion, je ne le remercierai jamais assez et je souhaite à tout le monde de tomber sur ce genre de personnes.

Merci pour ce tĂ©moignage. Quel serait ton conseil d’ailleurs ?

Parlez, honnĂȘtement hĂ©sitez pas Ă  parler de vous Ă  votre entourage et mĂȘme aux personnes que vous ne connaissez pas forcĂ©ment. Parce qu’en soit, vous ne savez pas quelle opportunitĂ© il peut y avoir. Puis vendez-vous, genre faites votre promotion en croyant en vous, c’est important. Donc parlez de vous !

Merci pour ce conseil et merci Ă  nouveau Shanna de nous avoir partagĂ© tout ton univers. J’ai Ă©tĂ© ravi de t’interviewer !
Vous pouvez retrouver Shanna sur Instagram via son jolie feed « @flyinglotus_» et son compte pro « @viensvoir_ Â». 

Nous, on se retrouve trĂšs prochainement pour un nouvel article. N’hĂ©sitez pas Ă  me suivre, commenter, aimer mes articles. Et d’ailleurs, vous pouvez me suivre sur mon compte Instagram « @fabio_la ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.