Welcome to Latvia!

Hello tout le monde! Après une longue absence, on se retrouve pour un nouvel article que je vous laisse découvrir. Revenons ensemble un peu en arrière en ce qui concerne cet article, plus exactement en février.

Qui dit vacances d’hiver, dit stations de ski où l’on est logé dans un petit chalet douillet ; ou même parfois on choisit une destination enviée telle que la Laponie, pays du père Noël. Et bien pour ces vacances d’hiver, j’ai choisi de me rendre dans un pays alliant le charme de la vieille ville et le grand froid : j’ai été à Riga capitale de la Lettonie, rendre visite à mon amie Emeline (d’ailleurs vous pouvez retrouver mon article « Talk »).

Bon ok, vous avez probablement regardé en deux-deux où se situait la Lettonie si vous ne saviez pas où elle se trouve en Europe ! C’est un petit pays au bord de la mer Baltique, entre l’Estonie et la Lituanie. Oui, ces fameux petits pays que l’on apprenait en géographie sans y prêter attention. J’ai eu la chance de découvrir cette ville remplie de charme pendant 5 jours.

Armez-vous de vos carnets, prenez notes car elle fera bientôt partie de vos futures destinations que vous aimeriez visiter.

Le vol et accessibilité à la ville :

Différentes compagnies aériennes proposent des vols vers Riga. J’ai opté, sur les conseils d’Emeline, pour « Air Baltic », une compagnie low-cost lettone. Alors, étant donnée la période choisit pour voyager c’est-à-dire durant la période des vacances d’hiver, les prix des billets ont varié tout au long de mes recherches ; j’ai d’abord trouvé un billet aller-retour aux alentours de 130 € et puisque j’ai tardé à réserver (bravo Fabiola ahah) le prix a augmenté. J’ai finalement réservé un billet au prix de 180 € environ, ce qui reste assez raisonnable pour la période.

Le vol s’effectue de l’aéroport Paris – Charles-de-Gaulle à l’aéroport Lidosta-Riga. Côté confort du vol, c’était très agréable et surtout il n’y avait pas beaucoup de monde dans l’avion du coup il y avait assez d’espace disponible pour tout le monde. Pour tout vous dire, on était généralement deux par rangée ce qui permettait de laisser une place au milieu.

Une fois arrivée sur place, la ville est accessible facilement avec des bus et taxis. Avec Emeline, on avait privilégié le bus « 25 ». Le ticket coûte 1,20 € par personne ce qui est très raisonnable et permet un accès direct dans le centre. Plutôt cool. Par contre, si vous êtes chargés en valises, ce qui n’était pas mon cas, privilégiez le taxi qui n’est vraiment pas cher contrairement en France. Par exemple, vous pouvez prendre un taxi pour environs 5-10 € et vous rendre où vous voulez. Je vous glisse les noms des applications vous permettant de réserver : « Taxify » et « Yandex ».

Se loger en Lettonie :

Comme vous pouvez l’imaginer, concernant le logement j’ai été logée par Emeline. Placé dans le centre-ville et à portée de beaucoup de transports, son logement était lumineux et grand, ce qui a été très plaisant tout au long du séjour. Du coup, qui dit logée par une amie, dit gratuit (youhou). Mais j’ai quand même fait quelques recherches pour vous afin de vous donner une idée des frais à prévoir lorsque l’on réserve un logement.

En passant par la plateforme « Airbnb » des logements entiers de 25€ (minimum) à 60 € (maximum) y sont proposés pour cinq jours. En revanche par la plateforme « Booking », les prix des hôtels/auberges de jeunesse varient entre 32 € à plus de 300 € pour cinq jours. Après bien évidemment, des perles en termes de prix s’y trouvent. A vous de choisir quel type de logement vous plaît le plus !

Visiter la Lettonie :

Riga regorge de nombreux sites à visiter et ce qui est bien c’est que vous pouvez visiter la ville de Riga et ses villes alentours à des prix attractifs. Commençons par les panoramas coup de cœur. Située au cœur de la vielle ville, l’église « Saint-Pierre/Svētā Pētera baznīca » donne une vue imprenable de toute la ville de Riga grâce à son ascenseur et pour le prix de 7 € lorsque vous êtes étudiants et hors tarif réduit d’étudiant, 9 € ce qui n’est relativement pas cher. Et bien évidemment, une visite libre de l’église peut se faire. Lorsque j’étais en Lettonie, l’église exposait des photos prise par des photographes, ce qui a valu un petit coup d’œil.

Facade de l’église Saint-Pierre

Autre spot-panorama est celui du Radisson Blue! Oui le Radisson Blue, pas la même ambiance pour le coup.

Second panorama coup de cœur

Au dernière étage de cet hôtel se trouve un bar-lounge à l’ambiance cosy et chic. Alliant le confort de ce bar spacieux, une ambiance décontractée et un verre, le bar donne une vue sur une partie de Riga. De quoi vous dire que l’on avait envie de rester toute la fin de journée. L’accès à l’hôtel est gratuit, en revanche, une fois arrivé au bar il faut bien évidemment prendre une consommation qui reste en termes de prix assez raisonnable ; tout dépend de ce que vous choisissez.

Vue du Radisson Blue

Concernant Riga, la vieille ville vaut absolument un détour. Coin touristique, la vieille ville de Riga dispose de nombreux magasins, boutiques de souvenirs, restaurants, bars et des monuments.

Ce qui m’avait particulièrement plu dans la vieille ville et d’ailleurs de manière générale, c’est l’architecture lettone ! Etant un pays de l’ancien bloc soviétique, l’influence de cette architecture est présente dans la ville. D’ailleurs, avant d’aller vers la vieille ville, il y a la statue « Brīvības Piemineklis » qui est non loin du petit parc « Pilsētā kanāl ». Cette statue, communément appelé le monument de la Liberté, est un mémorial érigé en l’honneur des soldats morts au combat durant la Guerre d’indépendance lettone.

Je vous mets quelques photos:

« Die Bremer Stadtmusikanten – Les musiciens de Brême », statue offerte par la ville de Brême.

Autre monument phare de Riga est la statue aux quatre têtes d’animaux. D’après les Lettons, celui qui réussit à toucher les quatre têtes en même temps sera chanceux toute sa vie !

Après avoir découvert Riga, Emeline m’a fait visiter quelques villes aux alentours. Pour la modique somme de 2,50 € aller-retour on a pris le train pour aller à Jurmala, petite ville bordée par le golf de Riga. Alors non, je n’ai pas piqué une tête dans la mer glacée mais nous nous sommes promenées sur la plage et nous avons pris un goûter dans un restaurant dans une ambiance cocooning. La ville de Jurmala, pour la période d’hiver, est calme et reposante.

Autre lieu que nous avons visité c’est le parc national de Kemeri. Cette fois-ci, nous disposions d’une voiture pour nous y rendre ; il avait neigé ce jour-là. Ce grand parc dispose de nombreux lacs gelés et a des aspects de jungle. Si vous êtes des joueuses/joueurs, vous pouvez tenter de marcher sur les lacs bien gelés. Nous, on l’a tenté (pas confiantes du tout) et c’était drôle. Par contre couvrez-vous bien si vous pensez y aller pendant l’hiver car les -10 degrés se ressentent très vite.

Manger en Lettonie :

Durant mon séjour nous avons fait quelques restaurants. Je vous avoue que l’on n’a pas fait de restaurants traditionnels mais quelques-uns. Le premier que l’on a fait se situe non loin de la cathédrale orthodoxe et de l’université de Riseba et se nomme le « Cepiens ». Ce restaurant propose de nombreux plats comme par exemple, des woks, soupe, pâtes. Honnêtement les prix sont attractifs ; vous pouvez vous en sortir avec un plat et une boisson comprise pour 10 €. Plutôt pas mal !

Autre restaurant que nous avons fait c’est celui de Jurmala. Situé non loin de la mer et dans une zone dédiée au commerce, le « Light house grill » donne envie de se poser pour son ambiance chic et cocooning. Divers plats y sont proposés, mais nous, nous avons plutôt opté pour un goûter : glaces et une boisson pour 6 € environs. Ambiance reposante garantie !

Enfin ! Nous avons été dans notre dernier restaurant un dimanche ; et qui dit dimanche dit : BRUNCH ! Ce restaurant est atypique : les nuits il prend l’allure du bar-lounge alors que le dimanche c’est plutôt le restaurant brunch. Concept plutôt original et authentique, d’où leur nom d’ailleurs l’« Autentika ». Pour 12 € l’Autentika propose un buffet à volonté où vous retrouverez pleins de plats proposés à la fois pour les végétariens que pour les non-végétariens. Si vous êtes des amoureuses/amoureux des brunchs, foncez-y, mais prévoyez à l’avance une réservation.

La vie Lettone :

La vie lettone ou dirais-je plus la vie d’Erasmus était bien rythmée. Ce qui m’a valu de bons souvenirs de mon Erasmus ahah. J’avais oublié à quel point c’était intense, alors imaginez le mélange : sorties, visites, sport et tout ça en l’espace de 5 jours. Et bien évidemment Emeline avait cours ; pendant qu’elle était à la FAC je me reposais (un peu) en attendant son retour. Ainsi durant mon séjour j’ai retrouvé l’esprit Erasmus. Entre les rencontres, les visites, pas de place pour l’ennui.

Bon, je n’ai pas rencontré forcément des lettons mais des étudiants venant d’un peu partout je veux dire par là de différents pays ! L’anglais est devenu un must-have pour pouvoir tenir une discussion. En revanche les Lettons ne semblent pas être très chaleureux ; disons qu’ils sont froids (ou peut-être réservés !). Après, je vous avoue ce n’est qu’un ressenti.  Pas plus ! Ah oui ! Autre petit point, les Lettons parlent très peu anglais, ce qui peut devenir très vite un frein. Mais je suis contente d’avoir visité ce pays, d’autant plus que je n’aurais jamais imaginé booké des billets pour cette destination.

J’espère que ça vous a donné envie. N’hésitez pas à aimer, partager, à vous abonner à mon blog. On se retrouve vite pour un nouvel article.

Uz redzēšanos ! (Au revoir !)