Wax

Hey,

Como va ? Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait un article axé sur la mode alors on va y remédier 😌.

Vous connaissez mon amour pour les tissus imprimés et colorés et étant donné que je suis allée au Bénin il y a quelques mois, je suis revenue avec certaines pièces en wax et c’est pourquoi qu’il me devait de vous faire un article sur ce tissu (d’ailleurs, je vous laisse aller regarder mon Haul spécial wax sur mon IG : @fabio_la). C’est parti !  

L’histoire du Wax :

Qu’est-ce que le wax ?

Même si je pense que vous en avez une idée au travers de documentaires comme celui de Flora Coquerel (Wax in the city) ou même via des expositions dans des musées (Fondation Zinsou) et par les tendances actuelles, on va tout de même faire un court historique de l’histoire du wax.

Le wax est un tissu en coton africain (parmi d’autres tissus africains) ayant des propriétés hydrophobes. Il a été vendu et est encore vendu par les Nana Benz.

Ok pause il me doit de vous parler d’un tissu africain que j’affectionne particulièrement.

Le lessi, c’est ainsi que l’on appelle au Bénin, est l’un des tissus les plus prestigieux au Bénin.

C’est un tissu africain en dentelle souvent porté pour des grandes occasions.

Bon allez on reprend le cours 😉 !

Mais qui sont ces Nana Benz ?

Ce sont des femmes d’affaires togolaises dont l’activité principale est de vendre des tissus africains ayant des slogans, couleurs et symboles dans toutes l’Afrique et hors-Afrique.

Je vous mets un lien ci-dessous d’une courte vidéo expliquant qui sont ces Nana Benz.

L’histoire des Nana Benz.

De nos jours, tout commerçant vend du wax sur le continent africain. Par exemple, au Bénin ce sont les Pakistanais qui ont presque le « monopole » de ce marché.  

Les origines du tissu

Le wax a une belle histoire : ce tissu originellement ramené par des mercenaires ghanéens, est d’inspiration indonésienne (le batik javanais). Il est principalement fabriqué aux Pays-Bas et en Angleterre pour être ensuite vendu en Afrique et hors-Afrique.

Bien évidemment d’autres marchés tels que la Chine, fabriquent également et commercialisent le wax. Certaines mamans africaines arrivent à distinguer juste au visuel les différences de qualité de wax (ceux qui proviennent d’Hollande vs ceux qui proviennent de Chine).

Savez-vous que certains tissus ont des significations ?

Même si actuellement certaines personnes y prêtent de moins en moins attention (comme moi, j’avoue…), certains tissus ont des significations par le biais des motifs afin de soit célébrer un événement (l’épiphanie ; l’Aïd ; une naissance etc) ; représenter une ethnie ou même pour prouver son amour. Pour vous dire, je me rappelle que ma mère a une robe avec des significations sur son tissu qui rend le tissu et elle encore plus belle.

Le pagne wax est aussi utilisé en tant que dot et constitue à la fois le patrimoine de certaines familles et un héritage, qui ne cesse de perdurer de générations en générations.

Aujourd’hui ce tissu est devenu trendy* et est de plus en plus présent dans les grands défilés et dans nos armoires. (*À la mode)

Designer : Elisabeth Teixeira

Lookbook :

J’ai toujours été bercée depuis ma tendre enfance par les imprimés africains donc on va dire que j’ai pas mal de pièces 😉. Je vous laisse les découvrir.

Pantalons

Jupe

Hauts

Robes

Mix & Match – Ensemble

Accessoires

Wishlist :

Honnêtement je n’ai pas de wishlist en tête car j’ai pas mal de pièces mais je sais que si je repars au Bénin, je ferais pleins d’autres tenues !

Par contre j’ai eu un joli cadeau d’un masque en tissu en wax de la designer Elisabeth.

Si vous voulez en procurer un d’ailleurs, voici son feed Instagram.

Envoyez-lui un message et elle vous répondra ! Vous pouvez la retrouver sur Vinted également : unemorueaparis.

J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à suivre, commenter, aimer et partager mes articles. On se retrouve vite et prenez soin de vous.

Talk : Mey K

Bonjour tout le monde 😊!

J’espère que vous allez bien par ce temps de confinement et que vous prenez soin de vous et de vos proches en appliquant les bonnes mesures. On se retrouve cette fois-ci pour un article de la rubrique « Femme ».

Habituellement j’envoie mes questions par mail et on me répond soit directement sur le fichier ou par audio. Là pour le coup, j’ai aimé la tournure que ce talk a pris : elle m’avait répondu directement sur le fichier et finalement ayant été surprise par ses réponses, nous avons décidé de s’appeler ! Deux heures au téléphone, je peux vous dire que ce talk est super intéressant !

Sans plus tarder on se retrouve pour un nouvel article consacré à la Youtubeuse-modeuse Mey K. Détenant un feed Instagram original et épuré, il ne me tarde de vous faire découvrir toutes ses facettes. Bonne lecture !

Fiche d’identité
Prénom: Adimé a.k.a Mey K
Personnalité : Créative, modeuse, dénicheuse de bonnes affaires
Hobbies: Youtubeuse, voyages, food

Hello Adimé! Alors je ne te cache pas que je suis super contente de d’interviewer enfin. J’ai hâte de partager ton travail et qui tu es à tout le monde.
Adimé qui es-tu ?

Je m’appelle Adimé, j’ai 22 ans, je viens d’Orléans et j’étudie le Marketing en Ecole de commerce à Paris. Alors niveau personnalité, je suis quelqu’un d’assez extravertie : j’adore aller vers les gens, je suis très créative (le pourquoi de ma chaîne YouTube mdr) et j’ai une fascination pour les feeds Instagram (dont le mien que je soigne très particulièrement).

J’aime beaucoup rire (il paraît que ça allonge le temps de vie) et de nature curieuse, j’adore découvrir de nouvelles choses (des lieux, des cultures voire des personnes !).

Ma motivation dans la vie c’est l’amour (mdr c’est tellement cliché). Depuis que j’ai découvert que s’aimer soi-même c’est aimer les autres, j’essaye de garder cet état d’esprit en permanence (pas facile parfois), et c’est aussi l’une des raisons pour laquelle j’ai lancé ma chaîne en voulant partager mes bons plans et ma bonne humeur à tous.

Mmh j’adore, « Ma motivation dans la vie c’est l’amour ». Romantique la Adimé ! C’est pour ça que j’adore ton univers. D’ailleurs, on a une passion commune toutes les deux : la mode. On ne va pas le nier ahaha.

Mais dis-moi d’où cela t’est-il venu ce goût pour la mode ? Des inspirations spécifiques ?

Alors la mode c’est une passion que j’ai depuis toute petite. Je ne peux même pas l’expliquer j’ai ça dans le sang ! J’ai toujours été coquette, donc quand ma mère m’achetait des nouvelles robes/jupes j’étais trop heureuse (je suis super girly aha).

Pour moi la mode est une forme d’art et dès que j’ai un coup de cœur pour un look j’en ai des frissons, sans rire aha. Mes inspirations du moment c’est les looks vintages des années 90/2000.

J’aime cette idée que toutes les modes cohabitent en 2020 et que chacun n’ait plus qu’à choisir le sien.

Honnêtement comme beaucoup d’autres nanas, tu es inspirante par ta personnalité et tes looks. D’autant plus que tu as fait de nombreux voyages dont l’Asie. Dis-nous en plus !

Aha merci. Alors j’ai eu l’occasion de voyager en Corée du Sud et au Japon il y a 2 ans. Comment dire c’était LE VOYAGE de ma vie !

Je suis allée à Séoul en échange universitaire durant un mois et j’ai été frappée par mon ignorance. Je dis ça dans le sens qu’en tant que française on a toujours cette imaginaire que les pays « du Nord » sont plus avancés etc… Mdr lorsque j’étais à Séoul, je me suis vite rendue compte qu’on était en retard sur beaucoup de choses en France (en termes de services ou avancées technologiques).

J’ai été agréablement surprise par l’accueil (les gens sont serviables et bienveillants), la nourriture est délicieuse, l’histoire du pays est folle (il y a des temples en pleine ville !) et les paysages sont incroyables.

J’ai été au Japon (Tokyo) pendant 5 jours et je n’ai pas été déçue. J’aimerais y retourner pour visiter d’autres villes.

Ton voyage a eu l’air d’avoir été une expérience très enrichissante ! Tu as eu la chance de faire ton stage à Londres pendant quelques temps. Alors petite question tricky* : team mode londonienne ou asiatique ? Et pourquoi ? (*tricky = délicat)

Ahaha team mode asiatique ! J’ai toujours préféré la mode asiatique, en particulier la mode coréenne parce qu’ils sont très avant-gardistes, je me suis rendue compte que toutes les modes qu’on retrouve aujourd’hui je les avais déjà observées en Corée (dans des dramas coréens ou clips de kpop).

Cependant, j’aime bien ce côté excentrique des anglais !

Ils s’habillent comme ils le souhaitent sans jugement et pour moi c’est l’essence même de la mode c’est-à-dire une prolongation de ta personnalité.

Depuis 2019, tu as lancé ta chaîne YouTube. Déjà, chers lectrices et lecteurs je vous recommande vivement d’aller regarder ses vidéos : elles sont géniales ! Que des bons conseils avec des touches d’humour. Cliquez sur ce lien : Mey K.

Bon c’était la minute pub ahah mais d’où t’es venue l’envie de lancer ta chaîne YouTube et pourquoi « Mey K »?

Déjà merci pour cette superbe pub aha. Alors je méditais et pouf je me suis dit je vais créer ma chaîne YouTube (je t’assure je méditais mdr) ! Quand j’étais en Angleterre c’était la première fois que je me retrouvais vraiment seule et j’ai appris à me retrouver.

J’étais prête psychologiquement à me lancer car j’avais assez confiance en moi. J’ai décidé que moi aussi j’avais des choses à partager avec le monde entier donc j’ai lancé ma chaîne, sans domaine spécifique au début, mais elle est désormais consacrée à la mode éco-responsable (seconde main, friperie etc) afin de montrer à tous qu’on peut être stylé avec 3 fois rien.

Pour le nom de ma chaîne c’est parce que mon prénom est Adimé mais sur les réseaux je l’écris Adimey et du coup je l’ai raccourci. Et pour le K, tu vas rire mais c’est parce que je devais mettre un nom de famille et je savais pas quoi mettre 😂, alors j’ai mis un K ahah.

Non mais les amis, si vous n’allez pas regarder ses vidéos sur YouTube avec tous ces arguments, je ne vous comprends plus ahah. Non réellement sa chaîne vaut le détour et de s’abonner.

Bon on arrive à l’une de mes questions favorites, qui est : as-tu une histoire à nous partager ?

J’ai été victime d’hyper anxiété durant 4 ans qui s’est traduite par des insomnies chroniques. Ça a duré de ma 1e au lycée à ma dernière année de prépa. Et c’est super bête mais je trouve que le sujet d’anxiété reste assez tabou actuellement et plus particulièrement chez les familles africaines.

Cette expérience a été très difficile pour moi : j’étais toute jeune, j’arrivais pas forcément à gérer la situation puis surtout je commençais à être de plus en plus fatiguée et ça a empiété sur mon parcours scolaire. J’ai retourné la situation pour trouver des solutions et c’est à ce moment-là aussi que j’ai commencé à regarder sur Internet comment régler ces troubles d’anxiété : tu essaies de dissocier les bonnes informations des mauvaises, enfin bref un long chemin pour bien analyser ta situation.

J’ai testé des médicaments pour m’aider à m’endormir mais ça n’a eu aucun effet sur moi : je me suis sentie condamnée à être insomniaque à vie… mais c’était FAUX !

« Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera » disait Victor Hugo.

J’avais lu sur un internet comme quoi des spécialistes pouvaient t’aider et c’est bête mais au début j’étais réticente comme si je passais ce stade, quelque chose de négatif allait m’arriver alors que pas du tout. J’ai eu le déclic qu’il me fallait de l’aide de quelqu’un extérieur à mon entourage quand j’avais essayé toutes les alternatives possibles. Alors c’est de là que je me suis faite aidée en allant voir un spécialiste, une sophrologue pour ma part, et petit à petit je me suis guérie. Et aujourd’hui ça va beaucoup mieux.

J’aimerai faire une vidéo sur ce sujet un jour car on néglige trop souvent notre santé mentale.

Merci pour ce témoignage. Quel serait ton conseil d’ailleurs ?

Déjà si vous souffrez de troubles d’anxiété, PARLEZ-EN. Réellement ce n’est pas une honte ou quoique ce soit, il faut en parler. Tout d’abord à votre entourage, c’est une première étape, mais si vous pouvez en parler à une personne externe/neutre ça sera un plus (et le plus tôt possible) : ça vous libérera d’un poids.

Et autre conseil : croyez en vous et écoutez votre cœur 😉. Si vous souhaitez accomplir quelque chose, vous, mieux que personne ne sait ce qui vous rend heureux.

Merci pour ce fabuleux conseil et merci à toi Adimé de nous avoir partagé tout ton univers. J’ai été ravi de t’interviewer !
Vous pouvez retrouver Adimé sur Instagram via son jolie feed « @ _adimeey » et sa chaîne YouTube « Mey K », n’hésitez pas à vous abonner et à regarder ses vidéos sans aucune modération.

Nous, on se retrouve très prochainement pour un nouvel article. N’hésitez pas à me suivre, commenter, aimer mes articles !

TALK : Shanna

Holà tout le monde 😊,

On se retrouve pour une nouvelle session « Talk ». Cette fois-ci, elle est consacrée à ma soul sister Shanna, qui m’a gentiment posé la question « Mais Fabi, pourquoi tu veux m’interviewer ? ». 
Alors je vais y répondre, j’aime cet échange qu’il peut y avoir et je trouve que les femmes sont particulièrement inspirantes et j’ai surtout envie de promouvoir tous les aspects possibles que font mon entourage. Alors oui on débute par la facilité c’est-à-dire mon entourage le plus proche mais surtout ça vous permet de découvrir les perles qui s’y cachent.

A présent, je vous laisse découvrir son univers. C’est parti !

Fiche d’identité:

Prénom: Shanna
Personnalité: Curieuse, créative, aventurière.
Hobbies: Danse, photographie, musique, voyages, vidéo.

Hey hey Shanna. Je te remercie pour ta participation à ce talk. Il me tarde d’en savoir plus sur toi.
Shanna, qui es-tu?

Olà, je m’appelle Shanna j’ai 26 ans et je viens d’Orléans. Petite ville très jolie et mignonne, j’adore ma ville d’origine mais j’ai ressenti le besoin de la quitter pour voir ce qu’il y avait plus loin. Du coup j’ai déménagé dans la banlieue parisienne, on peut dire que je suis une « presque-parisienne » ahah. C’est ce qu’il m’a surtout motivé à déménager sur Paris c’est le côté artiste que Paris détient, cette ville bouillonne. Après il y a le travail également car l’art coûte cher du coup un boulot est nécessaire.

Côté personnalité, je suis très curieuse mais ce n’est pas de la curiosité malsaine, plutôt du style à aimer à apprendre et comprendre (bon parfois j’avoue ce n’est pas toujours bon). Je me trouve marrante, je me fais rire donc je pense que je suis marrante. Après je suis quelqu’un de très pétillante, dynamique dans le sens où je ressens toujours le besoin de bouger, de faire quelque chose et ça a ressorti en moi un caractère de rêveuse qui m’aide énormément pour ma créativité qui va être atypique. Je ne vais pas forcément au bout de mes créations et c’est en grande partie pour ça que j’ai décidé d’aller sur Paris pour pouvoir accéder à toutes les ressources possibles et aider à développer ce côté-là de ma personnalité.

Après une petite partie de moi est timide de temps en temps mais une fois à l’aise, cette facette s’envole.

Globalement, je suis quelqu’un qui aime la vie et qui veut lui donner quelque chose en y laissant une trace et si je m’en donne les moyens, j’y arriverai ! Puis je suis pas mal entourée et ça aide énormément.

Tu as de multiples hobbies dont deux qui sont très présents dans ta vie : la danse et la photographie. Dis-nous en plus !

J’en ai plusieurs en réalité, dont une que tu as cité qu’est la danse mais qui est en complémentarité avec la musique. Genre ces deux-là je ne peux pas les dissocier : j’adore tout autant danser, qu’écouter de la musique. Je ne fais pas de musique, ni d’instruments même si j’avoue que ça ne me déplairait pas de faire des productions musicales mais vraiment pour moi la danse va avec la musique et la musique va avec la danse. Vraiment, je pense que ça ne m’est jamais arrivé d’écouter de la musique sans faire quelques pas de danse. Pour moi, la musique amène mon mouvement. Et ça depuis toute petite.

Après il y a trois-quatre ans, j’ai commencé à développer une passion pour la photographie.

J’ai eu la chance d’acquérir d’un très bel appareil photo et j’ai commencé à prendre un peu tout en photos. Alors oui, on peut le faire avec nos téléphones mais ce n’est pas la même sensation qu’avec un appareil photo dans le sens où tu peux zoomer/dé-zoomer, cadrer et capter beaucoup plus de choses avec un appareil. Du coup, je me suis également mise à la vidéo car je me suis vite rendue compte que j’aimais beaucoup filmer les mouvements des personnes, c’était un peu comme un challenge dans le sens où avec les photos les personnes sont statiques alors que lorsque je filme quelqu’un j’essaie toujours de faire en sorte de suivre la personne, ce qu’il fait que je suis toujours en train de « danser » derrière ma caméra en faite parce que je veux que les personnes qui vont regarder cette vidéo puissent avoir ce sentiment « Aaaah ouais, j’ai envie de danser là ». J’ai envie de partager au maximum ce moment-là.

Après j’ai d’autres passions comme les voyages. Je n’en ai pas fait beaucoup mais j’aime être dans la préparation d’un voyage, me retrouver dans un aéroport ou dans une gare avant de partir découvrir une autre culture ! Je trouve que c’est une belle sensation. D’autant plus que les voyages permettent d’apprendre beaucoup de choses.

J’adore ton monde mais ça tu le sais déjà et d’ailleurs nous nous sommes rencontrées par notre passion commune pour la danse. T’es l’une des nanas qui m’inspire pas mal également surtout pour ton côté « libre ». D’ailleurs à quel point ça t’es important d’être libre ?

Sans liberté, il n’y a pas de vie ! Genre je croque ma vie à pleine dents, et c’est ça qui me permet d’être libre à 1000%. Et je pense que si demain on me retire ma liberté, bah je n’aimerai pas la vie de la même manière, du coup hors de question que quelqu’un décide de se l’approprier. En vrai ma liberté c’est comme un très bon pot Nutella et c’est comme si quelqu’un décidait de me retirer ce pot de Nutella et de m’en donner de temps en temps… et beh hors de question ahah.

Non mais réellement, ce côté libre m’est très important surtout dans ce monde où l’on sait que tout le monde n’a pas cette chance où par exemple certaines femmes n’ont pas la chance d’avoir toutes les libertés. Du coup, ça m’est important d’être libre mais surtout d’être une femme libre.

À la vue de ton attrait pour la liberté, tu voyages dès que tu en as la possibilité ! As-tu eu un voyage coup de cœur ? Et pourquoi ?  (Mes intuitions vont vers Nice et la Guadeloupe).

Alors oui, tu m’as demandé un coup de cœur voyage mais honnêtement j’en ai eu deux. Hambourg et Nice.

Hambourg

Hambourg pour son architecture, ses rues, son espace et les rencontres que je me suis faites. En plus il faisait beau quand j’y suis allée et j’adore tout ce qui est nature et j’ai été comblée à Hambourg.

Et Nice, c’est surtout pour sa luminosité genre le soleil il passe nickel avec Nice ahah, ça se reflète très bien sur les murs, puis les rencontres que j’ai faites ont joué également.

Alors tu as eu la bonne intuition pour Nice mais pas pour la Guadeloupe eheh parce que tout simplement la Guadeloupe je ne peux pas la classer, c’est mon pays, c’est ma vie, c’est chez moi quoi. Puis il y a l’Amour de ma vie qui vit là-bas, ma mamie.

Après s’il faut vraiment faire un choix entre mes deux pays/villes coup de cœur, je dirais Nice.

As-tu une petite histoire à nous partager ?

Quand je suis retournée sur Orléans après mes deux années de danse, j’ai commencé à travailler et mon corps n’était pas forcément habitué à tous les nouveaux mouvements que je faisais genre il était plutôt habitué à 8 heures de danses et avec le travail j’ai commencé à avoir des douleurs insoutenables. Du coup, mon frère m’a conseillé un ostéopathe.

Première séance faite : top, ostéopathe hyper sympa et tout. Je suis pas du genre à prendre rendez-vous chez le médecin, mais étant donné que la douleur persistait j’ai repris un deuxième rendez-vous. Réellement je ne remercierais jamais assez cette personne parce qu’en l’espace de deux séances, il a réussi à voir des choses que moi-même je n’arrive pas à voir encore. Puis il a fait quelque chose envers moi qui m’a beaucoup touché, et je n’oublierai jamais : il m’a fait cadeau d’un espace de danse dans son cabinet. Il avait une partie dans son cabinet qu’il n’utilisait pas vraiment et il me l’a clairement confié en me donnant les clés de son cabinet. La seule chose qu’il m’a fixé c’est un horaire à respecter pour venir m’entraîner et de ne pas invité de personnes. Du coup pendant presque 1 an, après le boulot, j’allais là-bas et je m’entraînais.

Bizarrement à chaque fois que j’y allais, j’étais là « C’est sûr, un jour il me demandera quelque chose ». Et en fait, il ne m’a jamais rien demandé mais quand je vous dis jamais c’est jamais. Il a juste toujours cru en moi et j’ai trouvé ça réellement touchant et cool. Quelqu’un qui me connaît à peine et qui a appris à me connaître au cours des séances, m’ai fait confiance et m’ai donné quelque chose m’a énormément aidé. Ça m’a permis de m’entraîner dans les bonnes conditions parce que bon je m’entraînais dans ma chambre mais je me prenais des murs, des portes même si ça m’apprenait à gérer mon espace c’était relou à force ahah.

Ce n’est pas forcément l’histoire qui m’a le plus marqué dans ma vie mais c’est surtout que ça m’a permis de me montrer que dans ce monde où il y a des fois des personnes mauvaises (sur lesquels je suis pas mal tombée), et bien il y a quand même des personnes avec une belle âme.
Et aussi, je me souviens qu’on s’était fixé une date à laquelle je devais lui rendre les clés et j’y suis allée, on a papoté pendant presque 30 minutes (alors qu’il avait un rendez-vous juste après), et il m’a dit « non mais les clés tu les gardes jusqu’à temps que tu partes d’Orléans. Profites-en jusqu’à temps que tu en as l’opportunité ». Du coup, j’ai gardé les clés jusqu’au moment où je suis partie d’Orléans pour Paris.

Ça m’a permis de ne pas baisser les bras sur ma passion, je ne le remercierai jamais assez et je souhaite à tout le monde de tomber sur ce genre de personnes.

Merci pour ce témoignage. Quel serait ton conseil d’ailleurs ?

Parlez, honnêtement hésitez pas à parler de vous à votre entourage et même aux personnes que vous ne connaissez pas forcément. Parce qu’en soit, vous ne savez pas quelle opportunité il peut y avoir. Puis vendez-vous, genre faites votre promotion en croyant en vous, c’est important. Donc parlez de vous !

Merci pour ce conseil et merci à nouveau Shanna de nous avoir partagé tout ton univers. J’ai été ravi de t’interviewer !
Vous pouvez retrouver Shanna sur Instagram via son jolie feed « @flyinglotus_» et son compte pro « @viensvoir_ ». 

Nous, on se retrouve très prochainement pour un nouvel article. N’hésitez pas à me suivre, commenter, aimer mes articles. Et d’ailleurs, vous pouvez me suivre sur mon compte Instagram « @fabio_la ».

TALK: Emeline

Hello tout le monde,

En cette jolie date du 8 mars, journée de la femme, on se retrouve pour un article consacré à l’une de mes amis les plus proche et qui sera sous forme de talk. Je vous laisse découvrir son univers. Let’s go!

Fiche d’identité:

Prénom: Emeline
Personnalité: Curieuse, créative, gentille, déterminée
Hobbies: Voyages, photographie

Salut Emeline ! Tout d’abord, je te remercie pour ta participation à ce petit talk. Hâte que tu nous en dises un peu plus sur toi.
Emeline, qui es-tu ?

Hello tout le monde,

Alors je m’appelle Emeline, j’ai 21 ans. J’aime bouger, voyager, faire des nouvelles rencontres et découvrir de nouvelles choses. D’ailleurs je pense que mon parcours scolaire peut en témoigner. Après mon lycée à Orléans, je suis allée à Tours pour deux ans pour faire un DUT Techniques de commercialisation. Celui-ci à révéler mon attrait pour le Marketing et la Communication. Ainsi, pour continuer sur cette lancée, j’ai décidé d’aller à Montpellier et d’intégrer en troisième année « Montpellier Business School ». Actuellement en Master 1, je suis en Erasmus à Riga pour 1 an.

Bon, pour ceux qui ne le savent pas, Riga est la capitale de la Lettonie située dans les Pays Baltes. Même si au premier abord, cette destination ne fait pas rêver (je vous l’accorde ahah), je ne regrette absolument pas mon choix, et j’espère que l’article de Fabiola sur la Lettonie qui arrive très prochainement vous donnera envie de visiter Riga. J’ai choisi la Lettonie pour deux (trois) raisons. La première étant que les Pays de l’Est m’intriguaient, la deuxième est la possibilité de pouvoir voyager dans tous les pays qui sont aux alentours à moindre prix. Pour le moment j’ai visité Tallinn (Estonie), Helsinki (Finlande), Oslo (Norvège), et Stockholm (Suède). Et j’ai encore plein de voyages en perspective… ! Vous l’aurez donc compris je suis une travel addict ahah. (Et la troisième raison est qu’après avoir effectué un test d’anglais dans mon école, mon niveau d’anglais qui était moyen avant d’arriver à Riga, ne m’a pas permis d’avoir beaucoup choix de destinations).

Wow, tant de choses ! Génial ! Et actuellement, tu es en Lettonie pour un Erasmus. Parle-nous un peu plus de cette expérience.

Comment décrire Erasmus… une expérience juste incroyable ! Basée sur des rencontres, des découvertes des voyages, des sorties, des activités… (bon je pourrais parler des cours mais je ne retiendrais pas ça de mon expérience haha).

Arrivée en septembre 2018, ma vie a commencé à aller à 2000 à l’heure à partir du moment où j’ai posé le pied à l’aéroport de Riga. J’ai eu la chance de découvrir très rapidement des personnes qui sont devenues mes piliers ici, et sans qui, mon aventure n’aurait absolument pas été la même. Ensemble, nous avons voyagé dans la Lettonie à la découverte des parcs nationaux, et nous avons voyagé dans d’autres pays. Dernier point et pas des moindres, Erasmus life = soirées ! Donc il est vrai que nous allons en soirée très régulièrement donc pas le temps de s’ennuyer ahah.

Ce que je retiendrais surtout de mon Erasmus c’est toutes les personnes que j’ai rencontrées et que je rencontre encore (espagnol, tchèque, italien, croate, allemand, français, allemand, lettons etc.). C’est fou à quel point ça aide à ouvrir son esprit à de nouvelles choses. Je quitte la Lettonie fin mai et je pense que ça sera un déchirement de quitter les personnes avec qui j’ai passé mon année et de quitter cette vie complètement hors du commun. Le comeback en France va être très dur ahah. Petite déprime en perspective :p !

Ahah, Erasmus life! Cela me rappelle de bons souvenirs de mon Erasmus. Et tous tes voyages effectués donnent envie de s’évader. Une ou des prochaines destinations en vue ?

Bien sûr ! Je ne veux plus m’arrêter de voyager, il y a tellement de choses à voir et à découvrir sur cette planète. Je prévois de faire pendant mon Erasmus, Saint-Pétersbourg et Moscou (Russie), et Vilnius (Lituanie).  Et d’ici une semaine, je vais faire l’une des destinations de mes rêves… LA LAPONIE !!

A peine terminé mon Erasmus en Mai, je m’envolerais pour Porto et Lisbonne (Portugal) avec des amies, pour quelques jours.

L’année scolaire prochaine j’effectue une année de césure avec un stage de 6 mois en France (pour réalimenter mon compte en banque ahaha), puis je compte faire 6 mois de stage à l’étranger. Dans l’idéal, je souhaiterais partir avec Fabiola (hehe) ! Peut-être aux Pays-Bas, mais la destination n’est pas encore certaine.
Enfin, mon rêve serait également d’avoir une expérience au Canada dans le futur.  Non pas que j’aime le froid hein, mais les pays du Nord m’intriguent.

Ahah, elle vient de vous spoiler que j’aimerai partir l’an prochain avec elle ! To be continued. J’ai vu que l’un de tes hobbies est la photographie. D’où t’es venue cette passion pour la photographie ?

En effet, j’adore la photographie et plus particulièrement les photos de voyages (on se demande pourquoi ahaha). Dès l’âge de 15 ans, mon père m’a offert mon premier appareil photo, un Reflex. Je ne pouvais plus m’en passer surtout pendant mes premiers vrais voyages en Croatie et en Andalousie. C’est un plaisir de photographier des endroits qui sont absolument sublimes. Je sais que rien n’est plus beau que de voir par nos propres yeux les endroits, mais j’aime tellement regarder des photos de voyages (j’aime vraiment Instagram pour ça d’ailleurs), elles me donnent encore plus envie de découvrir le monde !

As-tu une petite histoire (anecdote) à nous partager ?

Le Blog de Fabiola est dédié aux histoires concernant la femme, leurs soucis, leurs vies etc. Et donc j’ai bien une histoire qui me vient en tête, bien qu’elle ne soit pas très joyeuse, je souhaite la partager à toutes les personnes et plus particulièrement aux femmes qui peuvent être parfois un peu naïves.

Durant mon Erasmus il m’est arrivé une histoire pas agréable du tout. Lors de mon premier semestre j’ai fait la connaissance d’étudiants hyper cools et dont je pensais que je pouvais avoir confiance. Je pensais bien les connaître après tous les moments que nous avions passés ensemble. Mais il s’est avéré qu’un soir l’une de ces personnes (un homme) m’a proposé de le rejoindre lui est ses ami(e)s dans un bar que je connaissais bien. Je ne me suis absolument pas méfiée, (comme j’avais l’habitude de faire des soirées avec eux), j’y suis allée et j’ai à peine eu le temps de rentrer dans le bar que cette personne est venue me trouver et m’a dit que nous allions tous chez lui faire un « after party ».

De là, il a commandé un taxi pour lui et moi, ce que j’ai trouvé bizarre, mais il m’a promis que ses potes allaient venir avec nous… Arrivé chez lui, quelques minutes/ heures plus tard, la personne en qui je pensais avoir confiance et qui était censé être mon pote, s’est transformée en la pire personne que j’ai rencontré de ma vie et qui me dégoûte. J’ai très vite compris qu’il m’avait menti et que personne d’autre n’allait venir.
Il a voulu me faire boire de l’alcool que j’ai bien sûr refusé, ensuite il m’a empêché de prendre mon téléphone pour que je commande un taxi et que je rentre chez moi ou pour même appeler mon coloc. Je lui ai dit clairement que je ne voulais pas être seule avec lui, que je n’étais pas à l’aise (mon niveau d’anglais à l’époque n’étant pas très bon j’avais peur de ne pas me faire comprendre) mais je pense que le mot « NO » est international. Il faut savoir que cette personne est imposante par sa carrure donc j’avais peur que s’il m’arrivait un truc, ou que s’il allait plus loin je ne puisse pas me défendre …  

Bref, il a voulu me faire boire, danser avec moi, je refusais… mais il est devenu très, voire trop, entreprenant avec moi et a essayé de m’embrasser, a été beaucoup trop tactile bien que je le repoussais du mieux que je pouvais… j’avais l’impression d’être avec un animal. Lorsque j’ai enfin réussi à m’écarter de lui, j’ai attrapé mon téléphone et j’ai réussi à prendre mon taxi au plus vite.

Cette nuit-là, j’ai eu très peur de ce qui aurait pu m’arriver car je me sentais vraiment impuissante face à cette situation. Heureusement que ça n’a pas été plus loin et que j’ai réussi à partir à temps.

Le lendemain cet homme à oser me demander si je l’avais dit à des gens, ce que j’avais dit, et à qui ! Il m’a également demandé de ne pas en parler. S’il pensait que j’allais encore l’écouter, et bien il se trompait ! La preuve, je vous fais part de cette histoire et surtout je ne voulais absolument pas que ça arrive à l’une de mes copines ici qui était amie avec.

Merci pour ce témoignage et je suis sûre que ce n’a pas été facile d’être dans cette situation.
Quel serait ton conseil d’ailleurs ?

Ne pas faire vite confiance aux gens, même si on croit les connaître. Ne pas être trop naïve comme j’ai pu l’être cette nuit-là ; je m’en voulais terriblement après.

J’ai eu la chance d’avoir l’un de mes meilleur ami d’Erasmus à mes côtés quand j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps tellement j’ai eu peur, j’en voulais à la terre entière et plus particulièrement aux hommes.

Mon second conseil est si possible, d’en parler. Personnellement ça m’a beaucoup aidé à penser à autre choses et à être plutôt révoltée que triste. Et ça permet aussi, parfois, d’éviter que ça arrive à d’autres personnes qui connaissent également cette personne.

Il est important pour moi de parler de cette histoire parce que je suis révoltée que ce genre de choses arrive. Alors oui, le pire ne met pas arrivé et heureusement mais pour moi ce genre d’histoires doit être partagé car on pense trop souvent que ça n’arrive qu’aux autres.
Aujourd’hui, je ne pense pas être complètement guérie de cette histoire car il m’arrive de le croiser encore dans certaines soirées. Et puis dès qu’en soirée un homme tente de se rapprocher de moi et à être entreprenant, je pars car j’ai toujours les images traumatisantes de cette nuit-là dans ma tête et je ne peux plus laisser ça m’arriver à nouveau ! Et d’ailleurs ça ne devrait arriver à personne !

Je suis complètement d’accord avec toi. D’ailleurs, peu importe la situation, lorsqu’une personne refuse quelque chose, il faut respecter sa décision.
Je sais que cette histoire t’a marqué et que ça te tenait à cœur de la partager avec nous et je t’en remercie. Et puis merci Emeline de nous avoir aussi partagé tout ton univers. Ce fut un plaisir de t’interviewer !

Merci beaucoup Fabiola pour cet interview, j’espère qu’elle sera intéressante à lire pour vous.

Vous pouvez retrouver Emeline sur Instagram via son feed «https://www.instagram.com/em_lyne/ » qui est bourré de jolies photos.

Nous, on se retrouve très prochainement pour un article consacré à la Lettonie car oui j’ai eu la chance d’aller lui rendre visite récemment. N’hésitez pas à me suivre, commenter, aimer mes articles.